shutterstock_194330963

Article rédigé par Julie Ferrez,  pour notre partenaire Anti-âge Magazine.

Certaines femmes peuvent avoir l’impression qu’avec les années, il devient de plus en plus difficile de lutter contre la surcharge pondérale. Il n’y a pourtant aucune fatalité. Le stress, dont l’effet sur le poids a été cliniquement démontré, peut notamment être un facteur sur lequel jouer pour éviter l’embonpoint.

La corrélation entre stress et prise de poids

C’est enfoncer une porte ouverte que d’affirmer que le stress entraîne des effets néfastes sur l’organisme. A l’inverse, la prise de poids n’est pas toujours identifiée comme faisant partie d’un de ces effets. C’est l’hormone appelée « cortisol » qui est la principale responsable de cette corrélation. Secrétée lors des moments d’angoisse, elle peut en effet avoir pour conséquence d’augmenter l’appétit et de donner envie de manger des aliments plutôt gras et sucrés. C’est un système de compensation : on mange, on grignote, pour se rassurer ! Ainsi, on observe chez les personnes en surpoids un taux de cortisol très élevé.

Le stress engendre également une fatigue de l’organisme qui va puiser dans ses ressources énergétiques face à l’accélération des battements cardiaques. Une fatigue qui peut accroître le mécanisme de compensation.

A contrario, une personne détendue sera davantage en mesure de contrôler son poids. Elle possèdera une fréquence cardiaque plus basse, ce qui lui permettra d’épargner son énergie. Sa sécrétion de cortisol sera moins élevée ce qui diminuera son appétit et limitera les grignotages intempestifs. De manière plus globale, la réduction du stress permettra un meilleur équilibre du corps.

La solution : pratiquer le sport et le yoga

L’activité physique apparaît naturellement comme LA solution pour éviter la surcharge pondérale non seulement par l’effort mais également par l’évacuation du stress.

Faire du cardio (vélo, stepper, course à pied, natation, marche rapide, cours de danse) permet évidemment de transpirer et de brûler des calories mais aussi de muscler son cœur et de se détendre en sécrétant de l’endorphine, l’hormone du bonheur. Je ne saurais que trop conseiller, outre une activité physique régulière, la pratique du yoga qui agit sur le stress de plusieurs manières. Les postures, dans un premier temps, permettent de relancer la circulation sanguine, de redonner de l’oxygène aux organes et de faciliter le passage des énergies.

Il y a ensuite l’impact de la respiration qui est primordial dans cette pratique. La respiration, c’est la vie. Elle permet de se recentrer et de gérer son stress. D’abaisser la fréquence cardiaque, et de détendre le mental. Enfin, la dernière étape du yoga est la relaxation qui amène à la méditation. On lâche prise, le corps et le mental se détendent, ce qui permet sur le plan physiologique au système parasympathique de prendre le des- sus et d’amener le calme dans le corps. De ce fait, les échanges entres les cellules sont facilités, l’hormone du stress est basse et le corps fonctionne mieux.

La motivation, élément moteur

Le grand écueil qui menace celles qui souhaitent se (re)mettre au sport pour se débarrasser de leur stress ou de quelques kilos jugés superflus est la démotivation. Face à cela, commencez par vous fixer des objectifs à votre portée pour y aller étape par étape. Savourer petit à petit les progrès effectués, les ressentir et les visualiser reste le moyen le plus sûr d’entretenir sa motivation. Par exemple, commencez par 2 kilos, puis gagnez en souplesse et en endurance.

Pour vous aérer l’esprit au maximum, essayez dans la mesure du possible d’effectuer vos séances de sport en extérieur, ce qui est toujours plus grisant que de rester enfermé face à une machine.

Enfin, n’hésitez pas à vous appuyer sur des accessoires tels que les bracelets connectés. Partenaires du quotidien, ils fixent des objectifs grâce au podomètre, permettent de vérifier sa fréquence cardiaque en temps réel, ou encore la qualité de son sommeil, facteur très important pour récupérer et, de ce fait, limiter la prise de poids. Quelques rares modèles, comme le Epson Pulsense PS-100, permettent même de gérer son état de stress. Je le conseille systématiquement à mes clients et clientes pour les challenger et les guider jour après jour vers une vie avec moins de stress et en accord avec eux-mêmes.

 

Julie Ferrez
Julie Ferrez

Julie Ferrez
Julie Ferrez est LA référence française en matière de forme et de bien-être. Ancienne gymnaste, vice-championne de France en Aérobic et sportive confirmée, elle devient en 2004 à seulement 21 ans, manager fitness du Ritz puis en 2008, la coach officielle du président Nicolas Sarkozy et de son épouse Carla Bruni–Sarkozy. En 2007, elle crée son site julieferrez.com permettant au plus grand nombre d’accéder à sa méthode de remise en forme. Julie a rejoint l’émission Télématin avec sa propre chronique « COACH ». Ambassadrice de la gamme de bracelets connectés Epson Pulsense, auteur de 4 livres aux éditions Marabout Hachette dont : « Le cahier de gym des Paresseuses ».