par le Dr Dahbia Touhlali

Le regard est la première zone à analyser car les émotions dégagées apparaissent avant même l’expression verbale : c’est le «langage corporel de nos yeux».

La zone péri-orbitaire regroupe plusieurs structures, dont chacune joue un rôle important dans l’expression et nécessite un traitement spécifique. En effet, le regard est non seulement sensible aux effets du vieillissement mais également au stress, manque de sommeil, alimentation, soleil, hyper-pigmentation, micro-circulation et génétique.

Pourquoi le regard se modifie-t-il ?

Le vieillissement modifie le regard du fait de l’inversement des forces musculaires avec hypotonie des muscles releveurs au profit de l’hypertonie des muscles abaisseurs, laissant apparaître la chute de la queue du sourcil, les rides de la patte d’oie, les rides de la glabelle, les rides de la zone sous orbitaire et l’abaissement du coin externe de l’oeil. La fonte graisseuse, ainsi que son déplacement vers le bas, entraîne l’apparition de tempes plus creuses, l’affaissement de la paupière supérieure, l’apparition d’un cerne creux, d’une vallée des larmes, d’un creux palpébro-malaire et d’une perte de volume des pommettes. Chez le patient plus jeune, on pourra également retrouver un cerne creux avec sillon palpébro-jugal et vallée des larmes, ou une hyper-pigmentation.

Ma méthode « Eye Lift »

Passionnée depuis de nombreuses années pour cette zone tellement unique, j’ai élaboré une méthode appelée «Eye Lift ». Elle permet de rajeunir la région péri-orbitaire, décomposée en 4 zones, grâce à une combinaison de traitements peu invasifs :

  • 1ère zone : Le tiers externe du sourcil, la queue du sourcil et la fosse temporale.
  • 2ème zone : Les rides de la patte d’oie, la pommette et la vallée des larmes dans sa portion malaire.
  • 3ème zone : Le creux du cerne au contact osseux du rebord orbitaire inferieur, le sillon palpebro-malaire et la vallée des larmes dans sa portion orbitaire.
  • 4ème zone : Les rides glabellaires et frontales.

Mon protocole : 

1- POUR RELEVER LE REGARD :J’utilise un Acide Hyaluronique (AH) volumateur, suffisamment dense, par exemple le Voluma du laboratoire Allergan ou le Stylage XL du laboratoire Vivacy, pour traiter la tempe jusqu’à sa jontion au niveau de la crête fronto-temporale : le coin externe du sourcil se relève automatiquement. Je pratique une seconde injection à la canule au niveau du coussinet de Charpy, au dessus du sourcil, pour redonner du galbe sur son tiers externe, relevant ainsi la paupière supérieure.

2- POUR APPORTER UN SOUTIEN EN PROFONDEUR :

J’effectue des points de « lift » à l’aiguille au contact de l’arcade zygomatique pour remonter la pommette que je complète par un point sous le ligament ORL permettant de relever le coin externe de l’oeil. Résultat : un bel effet de rajeunissement du regard et un air moins fatigué.J’utilise volontiers pour cette zone un acide hyaluronique dense et homogène tel le Voluma ou INTENSE du laboratoire mesoestetic qui permet une projection suffisante et naturelle. Toujours avec ce même acide hyaluronique mais cette fois en utilisant la canule, je traite le reste de la pommette et la vallée des larmes redonnant un bon maintien à la zone sous orbitaire.

3- POUR COMBLER LE CERNE CREUX :

Cette zone comprend le rebord orbitaire inférieur, le cerne creux (concavité triangulaire inversée), le début de la vallée des larmes en son centre et le sillon palpébro-malaire ou naso-jugal, s’étendant de l’angle interne de l’oeil vers la joue en dedans. Dans cette zone délicate, je choisis un acide hyaluronique moyennement réticulé, mais surtout peu hydrophile, comme le Restylane du laboratoire Galderma ou le Volbella du laboratoire Allergan, pour ne pas créer d’oedème dans cette région à risque. L’injection se fait à la canule, en profondeur au contact osseux, en déposant de petites quantités de produit, espacées entre elles, pour ne pas créer de cordon disgracieux. Le Belotero Balance du laboratoire Merz Aesthetic peut être utilisé dans la région des rides de la patte d’oie. Il est très malléable et s’intègre à la perfection dans le derme.

4- POUR LA RÉGION CENTRALE ET LA PARTIE INTERNE DU SOURCIL :

Sans bloquer l’activité musculaire du front, ce qui peut entrainer un alourdissement des paupières et une baisse du sourcil, j’effectue une « blanching technique », des injections d’acide hyaluronique en superficie. J’utilise volontiers le Belotero Balance du laboratoire Merz qui peut s’injecter très superficiellement et corriger les cassures de l’épiderme en stimulant la production du collagène. Le front va retrouver un aspect un peu plus bombé ce qui redonnera de la vivacité au regard.

Quid de l’hyperpigmentation du cerne ?

Les injections d’acide hyaluronique ayant une action sur la qualité de peau et sur sa coloration, je propose au cas par cas de compléter le traitement en traitant l’hyperpigmentation brunâtre liée aux dépôts de mélanine et la coloration vasculaire du cerne coloré bleu-violacé due à une mauvaise microcirculation.

Je combine les traitements afin d’optimiser les résultats :

  • Dans le cerne brun hyperpigmenté, je procède à un peeling dépigmentant. Easy TCA du laboratoire SkinTech, PRX T 33 de chez Novelskin ou Mélanostop de mesoestetic sont des produits adaptés à cette zone.
  • Je complète par une injection très superficielle de Xelarederm (Hyalual) qui permet une association d’un acide hyaluronique non réticulé et d’un acide succinique très innovant pour traiter la coloration et la qualité de peau. Sachant que le cerne dit vasculaire est lié à une micro circulation défectueuse et à un amincissement très important de la peau à ce niveau laissant voir par transparence les vaisseaux et les muscles, le laser fractionné stimulateur du collagène ou la carboxythérapie pour ses effets microcirculatoires offrent de bons résultats.

Il s’agit aussi d’anti-âge !

Si ces corrections locales réalisables par la médecine esthétique apportent une grande satisfaction aux patients, il est indispensable, pour faire perdurer les résultats de prendre en charge le patient dans une démarche «Pro-Aging ». La bonne qualité du Sommeil, tant dans sa durée que dans sa structure en respectant le nombre de cycles et les différentes phases « léger profond et paradoxal » permet la restauration et la réparation des tissus, ainsi que la sécrétion de nombreux neurotransmetteurs et hormones indispensables pour combattre le vieillissement prématuré et le stress oxydant. Un apport de mélatonine, de luminothérapie et des conseils d’hygiène du sommeil pertinents, rétablissent un bon rythme de sommeil. Ils peuvent être complétés après un bilan personnalisé par une correction des carences vitaminiques et des déficits hormonaux notamment lors de la ménopause (DHEA,Testostérone, oestrogène et progestérone).

La méthode EYE LIFTpermet une approche globale et structurée de la prise en charge du regard mixant esthétique médicale et anti-âge.

Dr Dahbia Touhlali : Médecin esthétique DIU Médecin Morphologique et anti-age DIU du Sommeil, le Dr Dahbia Touhlali exerce à Nice et propose une prise en charge globale, progressive, et personnalisée. Diplômée de l’université de médecine d’Aix-Marseille depuis 2001, elle est passionnée pour la médecine esthétique car le regard que l’on porte sur soi, impacte directement notre moral et notre santé. Experte pour de nombreux congrès internationaux. Conseil pour des laboratoires. Intervenante aux Emirats et en Russie.

http://www.medecineesthetiquenice.fr

http://www.facebook.com/dr.dahbia.touhlali

http://www.instagram.com/dr.dahbia.touhlali