Article rédigé par le Dr Jean-Marc Chardonneau pour notre partenaire Anti-âge Magazine.

Les vergetures représentent un véritable fléau pour la peau. Près de 80 % des femmes en ont et au cours de la première grossesse, 50 à 70 % des femmes en constatent l’apparition.

vergeture-grossesse-medecin-esthetique

Etymologiquement les vergetures désignent les traces laissées par les coups de verge, longue baguette qui servait à fouetter.
Elles correspondent à des bandes cuta- nées d’aspect cicatriciel et se présentent sous forme de lésion atrophique linéaire. Elles siègent avec prédilection sur les seins, cuisses, abdomen, hanches.

La Peau

Trois couches constituent la peau.

  •  L’épiderme joue un rôle de protection contre les agressions extérieures.
  • Le derme, constitué à 70 % d’eau, assure sa solidité et résistance grâce aux fibres de collagène et son élasticité grâce aux fibres d’élastine. Il renferme également les terminaisons nerveuses sensorielles ainsi que des vaisseaux sanguins qui nourrissent l’épiderme et régulent la température.
  • L’hypoderme est formé de cellules riches en graisse (tissu adipeux). Parcouru par les vaisseaux sanguins, il contient les glandes qui sécrètent la sueur (glandes sudoripares) ainsi que les racines des poils les plus longs.

Ce que nous apprend l’histologie sur les vergetures

L’épiderme est atrophique, plus fin et plus mince que sur la peau saine. Le derme est la partie de la peau la plus altérée. Superficiel, il est très mince et parfois absent. Les fibres de collagène ont une orientation parallèle à la peau, alors que sur la peau saine elles sont perpendiculaires à la peau. La quantité et la densité des fibres de collagène sont nettement diminuées. Les fibres élastiques sont fragmentées et leur densité est aug- mentée (comme lors du vieillissement). Les fibroblastes sont inactifs et ont perdu toute activité de sécrétion fibrillaire.

Il y a donc 2 types d’anomalies : une diminution du nombre de fibroblastes et une atteinte de la qualité des fibres de collagène et élastiques.

Comment expliquer les vergetures ?

Un certain nombre de causes sont manifestes.

  • Génétique et mécanique : l’étirement mécanique ne serait que l’événement déclencheur de l’apparition des stries chez des personnes ayant des prédispositions génétiques. Des études montrent que l’on peut considérer que l’apparition des vergetures est la conséquence d’un dysfonctionnement des fibroblastes induit par des distensions cutanées chez des personnes prédisposées.
  • Hormonal : Les vergetures seraient dues à l’hyperactivité des glandes surrénaliennes (grossesse – obésité – puberté – syn- drome de Cushing) et le facteur de distension n’aurait qu’un rôle déclencheur.

Facteurs de risque associés à l’apparition des vergetures gravidiques

Elles se manifestent surtout au 3° trimestre par hyperactivité des glandes surrénales. Le risque est accru lors des prises de poids excessives >15 kg, de grossesses gémellaires et pendant l’allaitement et pour les femmes de poids élevé qui ont la peau étirée en permanence. Plus le bébé est lourd, plus le risque est augmenté. Une pauvreté en protéines alimentaires est également responsable d’une faible formation du tissu de soutien.

Peut-on prévenir les vergetures pendant la grossesse ?

  • Limiter la prise de poids entre 9 et 12 kg.
  • Porter un soutien-gorge confortable sans armature sans couture jour et nuit pendant toute la grossesse et l’allaitement.
  • Dans les 3 derniers mois soutenir son ventre légèrement sans le serrer avec une bande Velpeau ou une ceinture élastiqu spéciale.
  • Faire des massages cutanées des zones à risque surtout au 3° trimestre.

Les traitements préventifs existent-ils ?

Avant la grossesse pour renforcer la peau, certaines molécules peuvent être utiles : Vitamine A acide (rétinoides), Tretinoides, Jonctum, Defiltran, Madecassol.

Certains conseillent l’homéopathie : calcarea fluorica 9 CH et graphite 9 CH 3 granules matin midi et soir.

Les huiles essentielles peuvent également recommandées : L’huile essentielle de carotte, l’huile de carapate Guyane, l’huile de Marula.

Les traitements physiques sont ils efficaces ?

Le laser et la microdermabrasion semblent de peu d’intérêt. Le roller, la mésothérapie et le peeling sont des traitements efficaces mais souvent insuffisant s’ils sont utilisés seuls. Les LED sont le traitement de référence. Ce traitement par la lumière stimule les usines énergétiques (mitochondries) de la cellule. Elles vont produire du collagène et des fibres élastiques. On peut l’associer à d’autres traitements. La radiofréquence intradermique. C’est le dernier né. Il consiste à appliquer une onde de radiofréquence à travers une aiguille située dans le derme. Il s’ensuit une stimulation de l’activité des fibroblastes et une cicatrisation progressive de la vergeture.

En savoir plus sur l’auteur:  Dr Jean-Marc Chardonneau

Diplômé de la Capacité d’Angiologie, du Collège National de Médecine Esthétique, du DIU Obésité Vieillissement et Esthétique des Tissus Superficiels (Paris V). DIU de Médecine Morphologique et Anti-Âge. DU de Calvitie. Chargé d’Enseignement du DU de Phlébologie à l’Institut Marie Curie Paris V et au Collège National de Médecine Esthétique à Paris VI. Président de CIMEMI. Inventeur de la technique de Microsculpture des jambes et de la mésocanulation, de la technique TC 3000 (radiofréquence pour les varicosités ), du filler anti-âge stylage mésolift. Consultants pour les Sociétés FCARE, Auriga, Solidea, Cutera Servier…

Vous souhaitez faire le point sur la qualité de votre peau ? Pourquoi ne réalisez vous pas notre bilan-rides gratuit sur Zestetik?

bilan-rides

Vous recherchez un chirurgien esthétique proche de chez vous? Prenez contact avec l’un de nos experts sur Zestetik.

Zestetik-mag-header-930