seuxalite-feminine-david-eliaL’atrophie et la sècheresse vaginales se rencontrent bien plus souvent que vous ne l’imaginez dans la vie de tous les jours. Les coupables sont principalement la ménopause (non hormonalement traitée) et les cancers féminins au premier rang desquels celui du sein, du col, des ovaires etc.

Cette sècheresse vaginale empêche les rapports harmonieux : les douleurs sont au rendez-vous et l’acte auparavant si simple devient une corvée douloureuse, voire s’avère impossible.

Les conséquences de l’insuffisance hormonale (estrogènes)

Le vagin perd de sa souplesse et de son élasticité. Sa paroi s’amincit et peut devenir fragile, friable.La diminution ou le tarissement des phénomènes qui l’alimentent engendrent une sécheresse localisée. La rupture de l’équilibre de l’écosystème vaginal favorise la prolifération de certains germes et des infections.

Les douleurs urinaires et les cystites sont plus fréquentes. Sensations de gêne, brûlures ou encore prurit vaginal peuvent se rencontrer. Bien sûr les traitements hormonaux sont une solution efficace mais elle s’avère contre indiquée chez certaines, en particulier chez les femmes ayant eu un cancer du sein.

Des solutions efficaces existent depuis peu et parmi elles l’application du laser CO2 fractionné vaginal. Le laser vaginal est une façon non hormonale de régénérer souplesse et hydratation aux parois vaginales. La séance dure en tout 10 à 15 mn au cabinet du gynécologue.

Le médecin introduit dans le vagin un tube (de calibre inférieur à celui du pénis) et une fois au fond va actionner le rayon laser pour qu’il agisse sur toutes les parois, du fond à la sortie. Aucune sensation désagréable, ni brûlure ni picotement explique qu’aucune anesthésie n’est nécessaire. Une fois la séance terminée vous pouvez continuer de mener une vie normale et rentrer chez vous. Les rapports sexuels sont permis au bout de 48 heures. Il est souvent nécessaire de compléter par une ou deux séances à 4 semaines d’intervalle.

Les résultats sont bons grâce à la régénération du tissu conjonctif, collagène et élastique de la paroi et de la formation de nouveaux petits vaisseaux sanguins induits par la micro abrasion des parois par le laser. Une séance d’entretien est ensuite parfois nécessaire de façon annuelle. Le Laser CO2 est indiqué dans 3 grandes circonstances : la sècheresse vaginale par carence d’hormones, le relâchement de parois vaginales et les ennuis urinaires.

A propos du Dr David Elia

Gynécologue, spécialiste des hormones.
Auteur de plus de 40 livres grand public consacrés à la santé des femmes.
Co-Créateur de www.gynecole.com, outil de formation post universitaire des praticiens
concernés par la gynécologie, de la Société Française de Gynécologie (SFG)
et du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français (CNGOF).
Anime depuis 15 ans un site web de questions réponses aux questions des femmes quant à
leur santé: www.docteurdavidelia.com
Rédacteur en chef de la revue Genesis, revue leader des Gynécologues Français
Responsable scientifique et coordinateur du Congrès National Parisien de Gynécologie
Genesis depuis 19 ans

Vous souhaitez faire le point sur la qualité de votre peau ? Pourquoi ne réalisez vous pas notre bilan-rides gratuit sur Zestetik?

bilan-rides

Vous recherchez un chirurgien esthétique proche de chez vous? Prenez contact avec l’un de nos experts sur Zestetik.