Avec le Docteur Stéphane Auroy

La pénoplastie médicale à base d’acide hyaluronique est une technique médicale douce qui va permettre, rapidement et simplement, d’augmenter essentiellement la circonférence du pénis.

Anti Age Magazine : Le nombre d’hommes souhaitant faire appel à la médecine pour augmenter la taille de leur sexe augmente. Comment répondre à cette demande ?

Dr Stéphane Auroy: Des études américaines, allemandes ou anglaises ont montré que ce qui est le plus important lors d’un rapport sexuel, aussi bien pour les sensations chez l’homme que chez la femme, est la circonférence du pénis… et la pénoplastiejustement s’attache à l’augmenter. Par conséquent, n’importe quel homme, qui le souhaite, peut profiter de cette technique qui a fortement évolué notamment avec l’arrivée des injections d’acide hyaluronique. Aujourd’hui, on arrive vraiment à quelque chose de fiable, de reproductible, de sécuritaire. Nous pouvons donc répondre à cette demande très importante par un soin médical peu invasif, qui n’est donc plus une chirurgie lourde.

AAM: Cette intervention se démocratise peu à peu et l’équipement devient de plus en plus adapté pour rendre l’intervention plus confortable pour le patient. Quelles sont les innovations ?

SA: Il y a deux éléments importants. Le premier, c’est l’utilisation d’un acide hyaluronique qui doit être de très bonne qualité, réticulé, donc qui va permettre de tenir dans le temps. Il faut choisir des gels monophoniques réticulés qui pourront se disperser facilement sans faire de grumeaux ni d’amas. De cette qualité dépendra le résultat final.

Le second concerne le matériel utilisé pour les injections. Un pénis ne peut être injecté qu’avec une canule. Hors de question d’utiliser des aiguilles et de faire plusieurs points d’injections. L’injection doit être faite sur un seul point ou deux maximum. Les canules ne doivent pas être trop épaisses, sinon elles sont trop rigides. Elles ne doivent pas être trop souples également, car la verge est un organe assez long avec l’obligation de couder la canule. Le bon choix est celui d’une canule suffisamment rigide avec une bonne tenue dans le temps sans risques de cassure et de courbure, et une facilité lors de l’injection de l’acide hyaluronique.

AAM: Par rapport à d’autres méthodes comme le lipofilling par exemple, quels sont les avantages de la pénoplastie médicale ?

SA: Le lipofilling est une injection de graisse (certes la graisse du patient) qui demande un passage au bloc opératoire et une anesthésie générale. On peut également être soumis à des aléas de répartition de graisse. Lorsque celle-ci n’est pas bien répartie, il est très compliqué de l’enlever. Le geste chirurgical demeure très lourd, sans possibilité de retour en arrière et avec  quelquefois la nécessité de retourner plusieurs fois au bloc opératoire en raison de la résorption importante de la graisse.

 

AAM: Comment se déroule une pénoplastie médicale ?

SA: Il s’agit d’un acte médical ambulatoire et non un acte chirurgical. Pour autant, il doit être réalisé par des praticiens formés à cette technique car cela demeure un organe particulier. Le patient est reçu au préalable en consultation pour cerner au préalable ses attentes. Le jour de l’intervention, le patient applique une crème anesthésiante une heure avant sur les endroits qui vont être injectés (le gland et la verge). Je réalise deux points d’injection : un au niveau du gland (si on souhaite l’augmenter), l’autre au niveau de la verge. Lorsque l’injection est terminée, on applique un ou deux pansements sur la verge du patient, qui peut repartir chez lui. Il est conseillé tout de même de ne pas pratiquer de vie sexuelle pendant une semaine de manière à ne pas faire bouger un produit peu stabilisé. Les soins post opération sont simples : Il s’agit de soins d’antisepsie locale. Des massages plusieurs fois par jour peuvent être pratiqués au niveau de la verge pour bien répartir le produit.

AAM: La pénoplastie médicale a une dimension psychologique/sociale qui peut changer sous différents aspects la vie d’un homme ?

SA: On peut la comparer aux prothèses mammaires chez la femme. Beaucoup d’hommes peuvent souffrir et penser avoir un pénis trop petit par rapport aux normes (Noter que la moyenne européenne est de 13 cm pour un pénis en érection). C’est donc un acte qui peut redonner énormément confiance aux hommes dans leur vie de tous les jours et surtout lors des rapports sexuels. Il faut aussi préciser que lors des débuts de la pénoplastie médicale, on s’attendait à recevoir des patients qui souffraient d’un micro-pénis (ne dépassant pas 8 cm en érection). Finalement, pas du tout. Les premières demandes que nous avons eu étaient des hommes qui avaient des pénis tout à fait normaux et qui voulaient tout simplement un embellissement de leurs verges, c’est-à-dire qu’ils voulaient vraiment avoir un pénis plus gros.


Retrouvez le Docteur Stéphane Auroy sur les réseaux sociaux :

www.facebook.com/octeur.stephane.auroy/

Vous pouvez consulter la vidéo de cette intervention sur YouTube : youtu.be/woSPf1xbDA8

 

Docteur Stéphane Auroy 

Spécialiste en dermatologie et vénérologie. Titulaire d’un DEA en biologie et pharmacologies cutanées. Ancien chef de clinique des Hôpitaux de Paris, spécialisé en dermatologie esthétique depuis 20 ans. Enseignant à Paris V dans le DU « Evaluation et contrôle des techniques d’injection et de volumétrie ». Orateur dans le cadre de congrès esthétiques.

Demandez lui un conseil !