La peau des paupières est la plus fine de l’organisme et effectue environ 3000 à 5000 mouvements par jour.  Découvrez comment la médecine esthétique peut vous aider
Avec le temps cette peau devient plus fine, ridée et perd de son élasticité ce qui provoque la formation d’un excès de peau ;  le muscle orbiculaire des paupières s’atrophie et s’amincie en laissant sortir de la graisse qui est à l’origine des poches.
Cernes, poches, ridules , relâchement cutané , paupières et sourcils tombants  se dessinent sur le visage  en donnant à nos traits un air fatigué, triste et lourd dont on se passerait bien.

rajeunir-yeux-romano

Le Plexr, une intervention sans cicatrice

L’arsenal dont dispose le médecin esthétique pour améliorer ces petits défauts qui s’impriment si vite sur cette zone du visage est composé par  les cosmétiques, la médecine esthétique et la chirurgie esthétique.

Les cosmétiques sont souvent insuffisants et leurs résultats modestes. Jusqu’à il y a une décennie, l’unique solution demeurait la chirurgie esthétique.

La médecine esthétique a fait entre temps d’incroyables progrès, à tel point de pouvoir proposer aujourd’hui une alternative médicale à la blépharoplastie chirurgicale dans l’indication du relâchement cutané des paupières supérieure et/ou inferieure.

L’appareil utilisé est le Plexr qui permet de réaliser des interventions sans cicatrices ni gestes invasifs. Le dispositif se termine avec une pointe  fine que l’on rapproche à la peau de la zone à traiter, dès que cette pointe arrive à moins de 1mm de la surface cutanée, une différence de potentiel est créé entre la pointe du Plexr  et le tissu ciblé. L’air est alors ionisé et un arc apparait délivrant une grande quantité d’énergie. La chaleur libérée par effet Joule se limite au point de tir et provoque la sublimation des cornéocytes (cellules de la partie superficielle de l’épiderme) sans dommage pour les tissus environnants. La sublimation est le passage de l’état solide à l’état gazeux.

On couvre ainsi la zone à traiter par des tirs localisés point par point ; en suivant le dessin établi par le médecin esthétique après étude des forces de traction.

Le traitement est précis et localisé. Une séance dure en moyenne 20 minutes, réalisée au cabinet médical. Le nombre de séances, espacées de 28 jours, varie de 1 à  4 en fonction de l’indication et du résultat souhaité. Pas d’effet secondaire à l’exception de croutes qui tombent en 3 à 7 jours, d’un œdème possible qui disparait spontanément sous 24 heures et d’un érythème.

En savoir plus sur le Dr Valeria Romano

Diplômée de la faculté de médecine de Paris. Diplôme de Médecine morphologique anti âge, Interuniversitaire européen de lasers médicaux, Interuniversitaire de dermatologie chirurgicale, de mésothérapie, du traitement de la calvitie. Diplôme Universitaire d’évaluation des techniques d’injection et comblement en dermatologie et chirurgie plastique