Les diodes basse densité révolutionnent l’arsenal de la minceur en médecine esthétique. A découvrir de toute urgence !

mincir-diode-catherine-goursac

Les lasers froids ou basse densité ont d’abord été utilisés aux Etats Unis pour soulager les douleurs articulaires ou musculaires. Dans cette indication, médecins et patients ont constaté une fonte importante des amas graisseux sur toutes les zones traitées. Surpris, les fabricants de ces machines entreprennent des études scientifiques afin de comprendre l’origine de ce phénomène. Ils prouvent sans équivoque que les adipocytes se vident sous l’effet de la longueur d’onde spécifique de ces lasers basse énergie.

Une séance agréable pour un amincissement rapide.

Totalement non invasif et sans danger, ce laser diffuse une chaleur douce et agréable à l’endroit de l’application. La peau ne nécessite pas de préparation. Pourtant, avant de traiter le patient, le médecin procède à un examen cutané pour vérifier l’absence de lésion. Avec le patient, il définit la ou les zones à traiter, discute des objectifs en volume et prodigue des conseils d’hygiène de vie et de diététique. Il prend généralement les mensurations et des photos de la ou des zones à traiter pour que le patient puisse évaluer de façon objective les résultats du traitement et mincir selon son désir.
Il propose après au patient de s’allonger sur un lit confortable et si possible dans une ambiance relaxante avant de positionner deux bandes élastiques velcro sur les zones à traiter (4 maximum) et d’y fixer les pads thérapeutiques directement sur la peau.
Il installe alors deux pads supplémentaires au niveau des zones de drainage lymphatique les plus proches de la zone à traiter. La séance dure 20 minutes sans désagrément, la sensation de chaleur douce étant très détendante.

Si la masse graisseuse à perdre est importante, il peut ajouter 5 minutes de traitement sans dépasser 25 minutes de traite- ment. La séance est alors terminée. Le médecin peut enlever les velcros et les pads pour les désinfecter avant rangement. S’il le juge nécessaire, il procède à un examen de la surface cutanée, prend de nouvelles mensurations afin de noter les pro- grès de l’amincissement, assorties de photos des zones traitées. Notre dernière étude a constaté une perte immédiate à la fin de la première séance de 1,5 cm sur les tours de cuisses de 20 sujets, de 3 cm sur le périmètre de l’ab- domen de 19 sujets et enfin de 2 cm sur les hanches de 14 sujets.

En fonction de l’amincissement souhaité, il faut prévoir 3 à 5 séances à raison de 2 séances maximum par semaine. L’amin- cissement se confirme et s’amplifie au fil des séances selon les sensibilités de chacun et des zones à affiner. Le Tinaka® est adapté aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Le laser froid Tinaka® agit sur la silhouette, pas sur l’excès de poids.

Le laser basse densité n’entraîne pas forcément de perte de poids. Il se contente de remodeler la silhouette en vidant la graisse retenue dans les adipocytes des zones traitées. En cas d’excès de poids et dans tous les cas pour consolider les résultats, il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière, d’avoir une alimentation saine et équilibrée et de boire suffisamment, soit au moins 1 litre 1⁄2 chaque jour d’eau et/ou de tisanes non sucrées.

Les contre-indications et effets secondaires.

Les patients à peau sensible voient parfois apparaître des petites rougeurs cutanées sur les zones traitées. Elles s’estompent rapidement après la séance.
Le traitement est contre-indiqué en cas de phototype élevé, de bronzage, de grossesse et allaitement, pathologies cutanées, affections chroniques, port de pace-maker ou implant métallique.

En savoir plus sur le Docteur Catherine de Goursac

Médecin esthétique à Paris et auteur de nombreuses parutions scientifiques. Membre du conseil d’administration de l’Association française de médecine morpho-esthétique (AFME). Auteur des livres : L’esthétique au masculin La Médecine Anti-Âge aux éditions Ellebore, Secrets de jeunesse avec Nelly Fouks aux éditions Hachette