PEELING-femme-illustration

Avec l’âge, la peau se détend, la peau est moins belle et lumineuse, il existe cependant de nombreuses interventions en médecine esthétique capables de restaurer la peau. Le peeling est l’un de ces soins. Existe-t-il différents types de peeling? Quelles sont les différences? A qui s’adresse les peelings ? La réponse à ces questions figurent dans le reste de notre article consacré aux peelings.

Qu’est ce qu’un peeling ?

Un peeling est un soins en médecine esthétique visant à régénérer la peau du visage, grâce à différences substances, on provoque une desquamation, c’est à dire une élimination des cellules mortes de la peau.

Y-a-t-il différents types de peelings? Quelles sont les différences ?

Il est possible de segmenter les peelings en fonction de leur force, si l’on va chercher une desquamation plutôt superficielle, moyenne ou bien profonde. Selon le Dr Philippe Deprez, on évalue à 7 niveaux les peelings:

  • Niveau 1 : les simples exfoliations qui retirent uniquement les cellules mortes,
  • Niveau 2 : les peelings intra-épidermiques qui décapent superficiellement la peau,
  • Niveau 3 : les peelings stimulants qui atteignent la couche basale de l’épiderme,
  • Niveau 4 : Ceux qui atteignent la couche inférieure adjacente, appelée « Grenz Zone »; ces deux derniers niveaux, restent extrêmement bien supportés et non douloureux,
  • Niveau 5 : les peelings du derme papillaire,
  • Niveau 6 : ceux qui atteignent la couche la plus haute du derme profond
  • Niveau 7 : ceux qui atteignent la profondeur du derme réticulaire profond

Chaque type de peeling peut donner un résultat bien précis et ses suites respectent des règles quasi immuables.
Par exemple, un peeling de niveau 1 ou 2 permet une vie sociale totalement normale.

Au contraire à partir d’un peeling de niveau 5, une retraite d’une semaine est indispensable.

Les peelings de niveau 1 ou 2 sont peu contraignants pour le patient, alors que les peelings de niveau 6 ou 7 le sont énormément.

Le peeling TCA c’est quoi ?

Un peeling est déterminé en fonction de la profondeur à laquelle on veut nettoyer la peau, mais aussi de des substances auxquelles on peut avoir recours.

Les trois grandes classes de peelings sont appelées doux (ou superficiels), moyens et profonds. Les types d’acide les plus fréquents utilisés sont les acides à base de fruits, le TCA et le phénol. Les peelings à base de fruits, dont le plus courant est celui qui contient de l’acide glycolique, sont très efficaces. Les autres peelings ne doivent être pratiqués que par un médecin et entrainent une éviction sociale de 1 à 2 semaines. En médecine esthétique, le peeling est considéré comme un acte de relissage cutané (exfoliant la couche superficielle de la peau) avec utilisation d’un agent chimique acide ou un agent naturel acide.

Le peeling malin pour celles qui n’ont pas le temps: le lunch peeling

Selon le Dr Béatrice Zakarian : Il est tout à fait possible de réaliser un peeling superficiel au cabinet pendant la pause déjeuner et retourner ensuite au travail. L’acte est rapide et ne prend que 10 minutes. Appelé le Lunch Peeling, il est très recherché car il ne provoque aucun retrait de la vie sociale.

Le médecin va nettoyer la peau avec un CLEANSER à base d’acide de fruits dosé entre 15 et 20% afin déjà de bien préparer la peau puis rincer ensuite à l’eau claire.

Dans un second temps, sur une peau bien sèche, le peeling sous forme de gel sera appliqué au pinceau sur tout le visage. Il sera ensuite neutralisé puis rincé après une à deux minutes de contact.

Ce peeling va immédiatement provoquer une sensation de peau toute lisse et éclatante puisqu’il aura éliminé toutes les aspérités de surface. Mais néanmoins ce qui est intéressant  c’est également ce qui va se passer en profondeur. En effet lors de l’application du peeling la peau reçoit un message qui active le mécanisme naturel de réparation et ainsi relance ses synthèses au niveau épidémique mais également dermique.

Pourquoi faire un peeling?

Les peelongLe peeling superficiel permet d’avoir un teint plus lumineux, une peau rééquilibrée, moins sèche, mieux hydratée, mais aussi moins séborrhéique. Il a une action progressive de diminution des fines ridules et des pores et une action progressive de diminution des taches pigmentées. Il agit également très bien sur le teint du fumeur.

Compatible ave la ménopause ?

Différents peelings sont proposés en période ménopausique pour pallier au vieillissement de la peau. Le peeling aura un impact sur le rajeunissement facial, les rides superficielles et moyennes, sur l’élasticité cutanée et les taches pigmentaires.

Il est possible de réaliser un TCA en une seule séance mais avec toutefois une éviction sociale de 8 jours car la peau va foncer et peler.  Il s’agit de peelings réalisés avec des TCA à 20% voire plus qui entraînent toujours une desquamation.

La demande allant vers des peelings sans désocialisation pour les femmes qui travaillent, on réalise de plus en plus des peelings à base d acide trichloracétique mais à concentration moindre et au lieu de faire une seule séance, on pratique 3 à 4 séances espacées chacune de 8 à 10 jours et le traitement est renouvelé 4 fois.

On stimule ainsi les cellules du derme avec une légère desquamation mais sans éviction sociale et la patiente peut ainsi continuer son travail et ses activités tout en traitant sa peau.

Intéressant pour les taches pigmentaires ? Solaires ?

Le peeling est avec le laser pigmentaire de type Nd Yag et le laser Fraxel une des solutions pour traiter les taches brunes. Les effets des peelings ont été bien étudiés. Au niveau épidermique, il y a fonte totale, donc disparition des anomalies dans les équilibres des différentes populations cellulaires : diminution de l’épaisseur du stratum corneum par rapport à la hauteur totale de l’épiderme, mais augmentation de cette hauteur totale et disparition des surcharges mélaniques. Il faut rappeler qu’un peeling moyen peut toujours avoir comme effet second de provoquer une pigmentation post-inflammatoire parfois très dense, survenant vers le 20 ème jour. C’est pour cette raison qu’un peeling moyen doit toujours être encadré de prescriptions à tropisme mélanocytaire.

Attention, si un peeling permet de retrouver un bon, il est absolument interdit de s’exposer au soleil après en avoir réalisé un.  Pourquoi? Car l’acide glycolique utilisé dans les agents de peeling augmente la sensibilité au soleil. Il est donc totalement déconseillé de s’exposer ou cas d’exposition de se protéger l’épiderme avec un écran total, un traitement qu’il faudra suivre pendant un mois après un peeling superficiel et durant au minimum six mois pour un peeling profond.

À partir de quel âge peux-t-on envisager un peeling?

Plusieurs facteurs rentrent en compte lorsque l’on souhaite avoir recours à un peeling, il n’y a pas d’âge prédéfini, en effet, c’est l’état de la peau de qui détermine le recours à un peeling ou non. Cet état est lui même déterminé par les facteurs environnementaux: si la personne vie en ville ou à la campagne (facteur pollution), âge de la personne, si la personne fume ou non, acné, etc.

Quel que soit votre âge, si vous avez une  acné toujours évolutive et une peau grasse, il existe des peelings niveau 1 qui contiennent de l’acide salicylique et de l’acide lactique et qui agissent électivement sur l’activité des glandes sébacées responsables de ces états. Ils peuvent suivre immédiatement un nettoyage de peau dermatologique.

Dès 40 ans ou plus tard si vous vous exposez peu, les premières rides sont là, la peau parait sèche, mais c’est seulement votre épiderme qui s’est épaissi, il y a quelques taches solaires. Un peeling moyen (peeling niveau 2) va améliorer tout cela en une séance. Bien sûr, la peau va peler 5 à 6 jours, finement et sans douleur.

Si vous avez 25 ou 45 ans et un mélasma (masque de grossesse), il existe un peeling spécifique des taches à l’Idébénone qui va radicalement améliorer la situation dans 50% des cas. Avec ce peeling, comptez 3 à 5 jours de desquamation.

Si vous avez des rides marquées, en particulier autour de la bouche, si vous avez des cicatrices d’acné, c’est le domaine de l’extraordinaire masque peeling ou peeling profond (peeling niveau 3) qui, au sens propre, rajeunit la peau en redonnant pour longtemps aux différentes couches de la peau les caractéristiques d’une peau 10 à 15 ans plus jeune.

Mais le plus important reste la consultation avec un dermatologue !

Peeling profond ou lifting chirurgical ?

Pour le dr Philippe Deprez, le lifting chirurgical est un traitement destiné à retendre une peau relâchée. Il n’améliore absolument ni la couleur ni la qualité de la peau, il ne supprime pas les rides (il ne fait que les retendre de manière transitoire). Le lifting chirurgical ne traite pas le tour de la bouche ni la laxité de la peau des paupières par exemple. Le lifting chirurgical est essentiellement indiqué lorsqu’il y a un affaissement de peau du bas du visage avec répercussions sur le cou, qui commence à pendre.

Les indications des peelings profonds sont exactement inverses : il n’y a que peu d’action sur le relâchement cutané du cou, mais par contre la peau est entièrement restructurée, uniformisée, redevient ferme et sans défaut. Le tour des yeux et le tour de la bouche sont rajeunis de manière incroyable, les joues se retendent en une semaine mais le cou est une région difficile à traiter par peeling : de nombreux dangers guettent les médecins qui s’y risquent.

Lifting chirurgical et peeling chimique profond ne sont donc pas des frères ennemis, mais souvent peuvent être combinés pour un résultat idéal. Le temps de récupération est identique : une bonne semaine, c’est donc une combinaison gagnante.

Peeling profond ou  laser profond ?

La technicité a toujours attiré aussi bien les médecins que leurs patients et tout le monde est avide de découvrir le traitement qui donnera les résultats les plus parfaits, avec le suites les plus minimes, dont les complications seraient inexistantes et dont les prix seraient plus qu’abordables. Les lasers ont déclenché bien des rêves de ce type ; de nouvelles machines, à chaque fois bien meilleures, apparaissant sans cesse sur le marché, rendant les antérieures immédiatement obsolètes. Bien des médecins, perdant leur investissement, en sont revenus aux techniques de peelings, vieilles de plusieurs centaines d’années.

Vous recherchez un chirurgien esthétique proche de chez vous? Prenez contact avec l’un de nos experts sur Zestetik.

Zestetik-mag-header-930

Vous souhaitez faire le point sur la qualité de votre peau ? Pourquoi ne réalisez vous pas notre bilan-rides gratuit sur Zestetik?

bilan-rides

Vous êtes intéressé par la recherche d’un médecin esthétique, trouvez directement le votre sur notre site: zestetik.fr