par le Dr Sophie Menkes

La qualité de notre peau en dit long sur nous :

Qui sommes nous, comment nous nous sentons, comment nous vivons…C’est quelque chose d’essentiel qui vient du plus profond de notre intérieur et que nous projetons à l’extérieur.

Deux éléments sont fondamentaux pour nos patients. Le premier élément est la santé, notre peau doit refléter notre vitalité. Le deuxième élément est la jeunesse, notre peau doit refléter notre fraicheur. Une peau en bonne santé doit être lumineuse, rayonnante. Elle doit apparaître comme bien nourrie, propre, elle doit être non réactive et elle doit donner une impression d’énergie. Une peau jeune a un joli teint uniforme qui apparaît ferme, un grain de peau serré, elle apparaît élastique. Avec cette peau, on va se sentir en confiance, pas de pore dilaté, pas de cicatrice, elle n’est pas grasse, elle n’a pas de ride.

La peau est un organe essentiel parce que la peau nous protège, c’est une barrière physique, la peau contient de nombreuses terminaisons nerveuses qui nous permettent de ressentir la douleur. La peau régule aussi notre température. C’est un réservoir de sang très important puisque huit à 10 % du volume total s’y trouve. La peau permet aussi la sécrétion de sels minéraux, de dioxyde de carbone ou d’autres molécules. La peau a une structure très complexe : l’épidermeest une barrière contre l’eau, les microbes, les substances chimiques, le derme(papillaire et réticulaire) lui donne sa force, sa rigidité, et les tissus sous-cutanés qui contiennent le système artério-veineux, les glandes et le tissu adipeux.

De nombreux facteurs vont pouvoir affecter la peau de façon positive ou de façon négative.

Le premier facteur négatif est l’environnement avec le soleil, le deuxième est le tabac. La carence hormonale avant ou après la ménopause affecte également la qualité de la peau. Il est bien évident que si nous dormons bien, nous mangeons bien, nous sommes relaxées, nous aurons une plus jolie peau que si nous travaillons de longues heures, devons nous lever la nuit pour nos enfants, sommes stressées, fumons ou encore faisons des régimes à répétition.

Et l’âge bien sûr ! Avec l’âge la texture de la peau se détériore, le manque d’hormone à la ménopause aggrave la situation. Nous perdons en moyenne 7% d’épaisseur de peau tous les 10 ans. Il y a quand même des facteurs génétiques prédisposant, certaines personnes peuvent fumer et aller au soleil et pourtant avoir une jolie peau. Ce n’est pas seulement pour le visage que les femmes exigent une peau parfaite. En période de fêtes et de tenues sexy, elles rêvent plus que jamais d’un décolletésans défaut.

Cou et décolleté : des zones très fragiles

Le cou et le décolleté sont des zones qui signent l’âge d’une femme. Nous devons tout mettre en oeuvre pour les préserver. La beauté du cou et du buste dépend essentiellement de la qualité de son enveloppe cutanée. Bien souvent exposée à des agressions extérieures (les variations de température sont redoutables), la peau du cou et du décolleté subit un vieillissement accéléré, responsable des altérations esthétiques, et de l’affaissement des seins. Avec le temps des rides horizontales apparaissent sur le cou, la peau se relâche. Au niveau du décolleté, des rides verticales démarrent entre les seins et se terminent au niveau des clavicules. Tout cela est aggravé par l’exposition solaire, le tabac, et la position du sommeil (sur le côté ou sur le ventre). Il faut donc traiter son cou et son décolletéavec autant de soin et de régularité que le visage… ce que les femmes oublient trop souvent. La peau du cou et du décolleté est à la fois très fine et fragile. Cette fragilité s’explique en partie par la diminution des lipides et des glandes sébacées, nécessaires pour nourrir efficacement la peau.

Ces zones sont alors plus sujettes au relâchement cutané, et ce phénomène peut se produire assez tôt si l’on n’en prend pas soin correctement. Les objectifs du traitement par Skinbooster du cou et du décolletévont être de retrouver une bonne texture, une peau hydratée, lisse, avec une bonne élasticité, une peau ferme et souple avec une jolie coloration, beaucoup d’éclat, sans tache pigmentaire ni rougeurs.

Les produits utilisés

Les Skinboosterssont apparus dans la médecine esthétique en 2004. Maintenant, ils répondent à la nouvelle tendance : paraître plus naturelle, sans exagération. L’origine de ce mot revient aux laboratoires Galderma qui avaient lancé un acide hyaluronique très peu réticulé, destiné à réhydrater et revitaliser les peaux fines et atones. Il permet de traiter la peau sans modifier les volumes, contrairement aux injections d’acide hyaluronique plus réticulé. On utilise donc, dans le Skinbooster, une forme d’acide hyaluronique peu réticulée, plus fluide, facile à injecter dans le derme moyen, à rémanence courte, ou une forme plus visqueuse pour une rémanence plus longue. Il confère à la peau fermeté et élasticité avec une capacité de rétention d’eau de 1000 fois son poids. Il relance les synthèses des fibroblastesen les reconnectant. Ils sont destinés à améliorer la qualité de la peau en comblant les ridules, en améliorant la texture, l’hydratation et l’élasticité, pour une durée allant jusqu’à 6 mois. On peut traiter le visage, le cou, et le décolleté et les mains.

Méthode et protocole

Le gel est injecté dans le derme, plusieurs techniques d’injection sont possibles : de multiples injections espacées d’un centimètre à l’aide d’une aiguille 30G à biseau court de 4 mm ou long de 13 mm. Ou une injection à la cannule dans le plan sous cutané qui a l’avantage d’éviter les hématomes. Ce produit doit être injecté dans le derme moyen et non dans l’hypoderme. Le Skinboosterest indiqué pour les peaux jeunes : il permet de préserver le capital cutané et retarder l’apparition des ridules. Il tonifie, embellit et réhydrate la peau. Mais aussi pour les peaux matures : il stimule la peau, répare les ridules et la lisse. En fonction des différents acides hyaluroniqueune séance sera nécessaire, à répéter 1 mois plus tard si besoin. Avec d’autres, il faudra trois séances à 30 jours d’intervalle en général. On doit répéter ces séances tous les six mois.

Chaque laboratoire préconise son protocole. Il existe plusieurs types de produits Skinbooster, sélectionnés en fonction des besoins et des types de peau. Il est évident que l’on peut combiner les techniques selon les zones à traiter. Le maillage sur l’ensemble des zones assurera réhydratation et revitalisation, en gommant le flétrissures et les micro-ridules. Le produit doit être facile à injecter, durable, de bonne tolérance, avec un inconfort minimal pour le patient. Une bonne assimilation, une bonne capacité de tension cutanée, sont aussi souhaitables. Il doit être facile à étaler ou à modeler et donner des améliorations visibles. Les tests in vitro des derniers Skinboosterscommercialisés indiquent une amélioration de l’élasticité, de l’hydratation de la peau en profondeur, prouvée par l’augmentation de l’activation des marqueurs de l’hydratation et l’augmentation de l’expression des marqueurs biologiques de l’élasticité cutanée.

Une réjuvénation des cellules

Le Skinboosterentraine une réjuvénation des cellulesen augmentant l’hydratation et en recréant un environnement favorable. Il facilite l’activation des fibroblastes et les échanges entre cellules et matrice extra cellulaire. Il stimule la croissance cellulaire, redensifie activement le derme par fabrication de collagène, protège les cellules, régénère les fibres élastiques. L’effet final désiré étant fermeté, brillance, hydratation de la peau par injection de produits totalement compatibles et parfaitement résorbables. Le Skinbooster est un excellent complément des comblements. Il donne une réjuvénation de la peauen aidant à maintenir la fermeté globale et l’éclat. Il contribue à lutter contre le vieillissement et rend le bénéfice des comblements plus durable. Il fait partie intégrante du traitement anti-âge sous réserve d’une technique d’injection irréprochable, en tenant compte d’éventuelles contre-indications. Il apporte au patient la triade thérapeutique parfaite : sécurité, correction physique et satisfaction psychologique.

DR SOPHIE MENKES

Médecin en esthétique, Médecin-chef de l’Institut Forever(Genève, Suisse), spécialiste en gynécologie esthétique, médecine régénérative et médecine interne. Médecin formateur en Acide Hyaluronique pour le laboratoire Allergan, médecin formateur Ulthera et Cellfina pour le laboratoire Merz, médecin formateur en gynécologie esthétique pour Aesthetic, médecin formateur en greffes Microfat et Nanofat. Conférencière en médecine dans le cadre de formations et de congrès internationaux.

http://www.forever-beauty.com

http://www.facebook.com/foreverLaserInstitut

http://www.instagram.com/foreverinstitut