La perte d’organes dentaires et des tissus environnants entraîne un dommage physico-psychique qu’il faut définir et évaluer à l’avance de façon à pouvoir le réparer harmonieusement dans le respect de la biologie.

edentation-totale-chirurgie-esthetique

Bien analyser les données

L’explosion du numérique, le prototypage rapide, la reconstruction 3D par modèle stéréolithographique permettent au- jourd’hui d’analyser les difficultés et d’entrevoir des possibilités, de façon à en discuter avec le patient. Le plan de traitement y compris les méthodes alternatives doit être compris de façon à valider le consentement éclairé. S’agissant de thérapeutique non urgente, la précipitation n’est pas de mise. Chaque fois qu’il sera possible de matérialiser le résultat final en passant par des prothèses conventionnelles, celles-ci viendront compléter l’analyse virtuelle.

Préparation initiale minimale invasive pré-chirurgicale

C’est l’étape biologique essentielle de l’activation ostéogénique. On utilise pour cela des ostéotenseurs matriciels capables d’allumer la cascade régénératrice du tissu osseux par l’intermédiaire des propres cellules souche du patient. La patiente reçoit une injection intragingivale hydratante et anesthésiante entrainant une élévation du périoste et de toute la fibromuqueuse maxillaire par effet ballonnet. Vingt minutes plus tard, le chirurgien applique manuellement de façon transpariétale sans aucune ouverture chirurgicale l’ostéotenseur matriciel. Cet instrument dont l’extrémité effilée est recouverte de carbone adamantin pour éviter toute pollution toxique a été paramétré à 200 microns, taille moyenne d’un ostéon, pour réaliser une ostéodistraction spatio-temporelle contrôlée de la matrice osseuse.

Le résultat est spectaculaire.

45 à 60 jours plus tard, la matrice osseuse a changé de nature ; elle s’est renforcée. En effet, suite à ce microtraumatisme local est suivi de la formation d’un cal osseux similaire à celui qu’on obtient après une fracture.

Les racines artificielles en titane Diskimplant et implant Fractal peuvent ainsi être installées dans des conditions optimales pour fournir les fondations précitées. 48 h plus tard, des dents fixes sont mises en place. Elles permettent de redonner à cette patiente une vie sociale, affective et professionnelle de qualité.

Le résultat immédiat et à deux ans est remarquable.

La médecine injectable pourra par la suite compléter favorablement ce résultat. Il y a également un aspect important à prendre en compte. Difficilement quantifiable, parfois ignoré ou sous estimé, c’est l’aspect neuro-psychique. Le bon état de santé mental, la coopération sur le long terme sont essentiels dans ce type de réhabilitation complexe. Les dysmorphobiques, les bipolaires, les patients atteints de troubles neurologiques, nevralgies, ou algodystrophies ne sont pas candidats pour ces réhabilitations.

Aujourd’hui, de nombreux progrès ont eu lieu dans l’analyse bénéfice/risque concernant ces patients quant au choix du type de traitement, prothèse conventionnelle ou racines artificielles.

Plus d’info sur le Dr Gérard Scortecci

Responsable scientifique du Diplôme Universitaire d’Implantologie Basale à l’Université de Nice Sophia Antipolis et habilité à diriger les Recherches. Expert judiciaire près la Cours d’Appel d’Aix en Provence et près la Caisse d’Assurance Maladie. Professeur consultant à l’Université de New York (NYU) et de parodontologie à l’Université de Californie du Sud (USC). Président-elect de l’ICOI (International Congress of Oral Implantologists).

 

Vous souhaitez faire le point sur la qualité de votre peau ? Pourquoi ne réalisez vous pas notre bilan-rides gratuit sur Zestetik?

bilan-rides

Vous recherchez un chirurgien esthétique proche de chez vous? Prenez contact avec l’un de nos experts sur Zestetik.

Zestetik-mag-header-930