par le Dr Florian Nadon

À ce jour, l’arsenal de solutions chirurgicales et médicales pour rajeunir le cou et le décolleté reste assez limité. La peau, fine, fragile, sujette à la déshydratation, est exposée aux changements climatiques et aux rayons UV, tout comme le visage. Ces zones peuvent être régénérées avec la technique du « liquid lift».

Ces zones révélatrices de l’âge

La peau du cou et du décolleté est soumise à des flexions et des plissements jour et nuit, même en phase de sommeil. Ces mouvements incessants impactent au fil des ans et surtout après la ménopause l’élasticité et la densité en collagène. La peau s’affine, perd en tonicité. La demande de rajeunissement du cou, symbole d’élégance et de grâce, et du décolleté, symbole de féminité et d’un certain « sex-appeal » est constante et va souvent de pair avec une prise en charge du visage. Si tel est le cas, je traite en premier l’ovale. Pour un relâchement cutané modéré, et afin de ne pas alourdir le bas du visage tout en obtenant un effet liftant, je travaille avec du Radiesse injecté en vecteurs selon la technique « Happy Face». Cette technique marche très bien sur les hommes qui apprécient le résultat tenseur et dynamisant sans alourdissement de la mandibule.

Un Liquid Lift suivi d’une induction tissulaire

Pour défriper et lifter le cou et le décolleté, j’utilise du Radiesse standard 3ml que je dilue avec 3 ml de sérum physiologique et 3 ml de xylocaïne, un anesthésique local qui apportera plus de confort et moins d’ecchymoses grâce à l’adrénaline. Le travail est effectué avec une canule de 25 G et 50 mm pour le cou, et de 22 g et 70 mm pour le décolleté.

Le premier point d’entrée se fait sous l’angle mandibulaire, le deuxième à la base du cou, et pour le décolleté, à la fourchette sternale, c’est-à-dire le creux entre les clavicules. J’injecte en éventail rétrotraçant, c’est à dire que je fais en quelque sorte des « fils liquides » orientés en diagonale vers le haut et l’arrière du cou. Le but est d’obtenir à la fois un effet liftant, lissant et défripant. Pour le décolleté, je fais un nappage tout en me concentrant si nécessaire sur les cassures dermiques profondes que l’on retrouve souvent chez les femmes s’étant beaucoup exposées au soleil. Le décolleté se retrouve repulpé, les rides lissées, avec au fil des mois une nette amélioration de la qualité de la peau qui, en vieillissant, a tendance à se parcheminer. L’effet du Liquid Lift dure dix huit mois et nécessite entre trois et cinq seringues de Radiesse. Cela fait deux ans que je travaille avec ce produit de comblement qui apporte de bons résultats et une réelle induction tissulaire.

Les patientes sont très satisfaites car le cou et décolleté sont visiblement défripés et lissés. Je m’adapte au type de peau en faisant mes dilutions car j’ai remarqué que plus la peau est épaisse et mate, donc riche en fibres, plus on obtiendra une bonne induction tissulaire et moins on aura besoin de produit.

Par contre, les peaux blanches, fines et peu toniques auront besoin de plus de produit. La procédure exige temps et minutie et prend environ quarante cinq minutes, que je fais dans mon bloc pour une asepsie optimale. Je termine en mettant mes patientes sous panneau LED pour obtenir un effet anti-inflammatoire et relaxant. Je demande à mes patientes d’appliquer la crème Auriderm (Laboratoires ISDIN) à base de vitamine K Oxyde afin de diminuer les rougeurs et éventuelles ecchymoses.

Concernant le cou, cette technique s’applique aussi aux hommes à condition que le relâchement soit modéré, elle est un bon complément au protocole Happy Face.

DR FLORIAN NADON : Chirurgien Maxillo-Facial, Spécialisé en chirurgie esthétique, réparatrice et anti-âge du visage. Ancien Chef de clinique des hôpitaux Lauréat de la Faculté de Médecine, D.E .S.C de chirurgie maxillo-faciale, diplômé de microchirurgie et de chirurgie orthognatique. Exerce sur la côte Basque

http://www.maxillo-esthetique.com

http://www.facebook.com/maxilloesthetique

http://www.instagram.com/drnadon_biarritz